LA RECONSTRUCTION
DANS LE CALVADOS
AUTRES MAISONS "ETRANGERES" :

FINLANDAISES, AMERICAINES, NORVEGIENNES

Copyright Carol Pitrou © 1998-2010

Tous droits réservés. Reproduction interdite sans autorisation.
(Articles L 122-4, L 335-1 à 3 et L 211-3
du Code de la Propriété Intellectuelle)

Les Suédois n'ont pas été les seuls à participer à la reconstruction du Calvados. D'autres maisons "étrangères" ont été édifiées lors de la reconstruction, avec une différence toutefois : seules les maisons suédoises ont fait l'objet d'un don, les autres maisons ont été achetées par le MRU (ministère de la reconstruction) via les chambres de commerce des pays concernés
(Finlande, Etats-Unis)

 




Les Finlandaises

Ce sont des maisons de type F3, sans étage, en bois, individuelles ou parfois jumelées, construites sur un soubassement en béton et un sous-sol faisant la longueur de la maison. Dans la plupart des communes, elles ont été recouvertes de plaques de fibro-ciment. Gérées au début par le MRU, elles ont été rapidement mises en vente. Il en existe à Caen, St Contest , Hérouville , Mondeville , Bavent, Cagny, Falaise, Fontenay le Marmion, Evrecy...

 

 

LES AMERICAINES



Les baraquements américains étaient des habitations provisoires cubiques en béton.
Il en existe encore quelques-uns à Caen.


Les "Stran-Steel" sont des maisons "définitives", jumelées, préfabriquées, en béton, à un étage, avec une charpente métallique de type STRAN-STEEL.

 




LES "NORVEGIENNES"

Les "SCH ÜLLER" sont également des maisons d'Etat à caractère définitif. Petites (type F2), en panneaux de béton préfabriqués, elles sont appelées norvégiennes, sans qu'il soit leur provenance nordique soit réellement prouvée. Les communes de Colombelles et de Giberville possèdent une cité "Schüller"

 



.