COLOMBELLES
EGLISE SAINT-MARTIN

© Carol Pitrou-Jacques Munerel 2009-2010

Livre "Colombelles" Mémoire en Images
Editions Alan Sutton

Tous droits réservés.
Reproduction interdite sans autorisation.
(Articles L 122-4, L 335-1 à 3 et L 211-3 du Code de la Propriété Intellectuelle)


L'Eglise St Martin fut édifiée au XIe et XIIe siècle. C'est une église de style roman, dont le porche ouest, décoré en dents de scie, est classé. Elle est dédiée à St Martin, Evêque de Tours au IVe siècle, apôtre des Gaules. On peut d'ailleurs admirer encore de nos jours, à l'intérieur de l'Eglise, un bas-relief représentant la Charité de St Martin (XIVe siècle)...

Vers 1855, dans son ouvrage "Statistique monumentale du Calvados", Arcisse de Caumont la décrivait ainsi :"...L’église appartient au style roman. On y remarque à l’Ouest une belle porte cintrée, à deux archivoltes ornées, l’une de zigzags, l’autre de frettes crénelées et reposant sur deux colonnes. Cinq arcatures à colonnes forment le second ordre au-dessous du galbe ; toute cette façade est encadrée par des contreforts symétriques et construits avec soin. Une autre porte assez élégante s’ouvrait dans le mur latéral de la nef au Nord. Les colonnettes qui supportent les archivoltes ont des chapiteaux historiés sur l’un d’eux est un personnage ailé qui ne peut être qu’un ange et une autre figure très altérée... Le chœur et le bas de la tour centrale sont du même style que la nef ; mais d’un côté de celui-ci, des fenêtres peu anciennes ont été percées. Le haut de la tour est postérieur à la partie basse et terminé en bâtière...". La Chapelle latérale a été édifiée en 1828 par la famille de LAISTRE, propriétaires du domaine de Colombelles, en mémoire de leur fille . La Tribune fut érigée en 1854 toujours par les comtes de LAISTRE. Une des cloches existant encore a été baptisée du prénom de l'une des comtesses de LAISTRE en 1892, l'autre fut offerte par Madame Monin, épouse d'Hyppolite Monin, maire de la commune de 1884 à 1889. De nombreux graffitis "maritimes" (bateaux, poissons) ornent les murs extérieurs de l'Eglise. Jusqu'en 1922, la fête patronale de Colombelles avait lieu le 4 juilllet, jour de la St Martin d'été.

L'église survécut à la Révolution et au Débarquement de 1944, mais pas au "pillage" des prêtres ouvriers des années 1950 : les lustres, l'orgue et les plaques de marbre à la mémoire des anciens propriétaires du château de Colombelles disparurent à cette époque. Quant au tableau du Retable, représentant le " Rêve de St Martin " et signé RESTOUT (1673), il "quitta" l'église dans les années 1980, ainsi que deux autres tableaux plus petits situés au-dessous, représentant l'un une Annonciation et l'autre St Augustin offrant un coeur à un chanoine. Ces tableaux ont été remplacés par une simple toile de jute... La tommette recouvrant le sol de l'église, ainsi que les bancs en chêne massif, oeuvre d'un ébéniste colombellois, Endoseia Malon, ont été enlevés et remplacés par un parquet en 2002.

Les offices ont été célébrés dans l'Eglise St Martin jusqu'en 1963, date de la construction de l'église "moderne" St Pierre et St Paul.

Le cimetière autour de l'Eglise, désaffecté depuis 1938, était autrefois planté de pommiers à cidre... On y voit encore quelques tombes anciennes (propriétaires du château, curés de la paroisse, anciens maires de la commune (XVIIIe, XIXe siècles) et des tombes orthodoxes (émigrés russes des années 1920)...

De 2001 à 2004, la municipalité de Colombelles a engagé une procédure de reprise des concessions.
En 2009, le cimetière a été paysagé.

© Carol Pitrou-Jacques Munerel 2009-2010
Texte et photos. Tous droits réservés. Dépôt SGDL, Paris.

 

 

Haut de page